Le Carême est un temps de pénitence et de conversion, qui s’ouvre avec le mercredi des Cendres et culmine dans la semaine qui précède Pâques, la semaine sainte.

Quand débute le Carême ?Mercredi des Cendres

Le Carême débute le Mercredi des cendres qui est marqué par l’imposition des cendres : le prêtre dépose un peu de cendres sur le front de chaque fidèle, en signe de la fragilité de l’homme, mais aussi de l’espérance en la miséricorde de Dieu..

Mercredi 17 février, des cendres et des clés pour entrer en Carême

Les cendres, ce n’est pas une très belle matière. Elles sont balayées, soufflées, dispersées et évacuées. Après les incendies, les forêts, les maisons en cendres ne sont que désolation. A priori le signe de ce mercredi est négatif et douloureux. En proposant ce symbole, la prière chrétienne rappelle la précarité, la fragilité et parfois l’inconstance de l’homme. En inaugurant la montée vers Pâques, avec la réception des Cendres, les chrétiens affirment d’une part la reconnaissance qu’ils sont pêcheurs, mais d’autre part qu’ils veulent se convertir et changer.

L’Eglise révèle dans ce signe le désir de conversion et offre trois clés pour entrer en Carême: partage, prière, pardon. L’Eglise invite à mondialiser la solidarité : partage ! L’Eglise invite à donner du temps à Dieu : prière ! L’Eglise invite à quitter les comportements qui éloignent de la vie : pardon !

Dit autrement le temps du Carême, ce n’est pas moins mais plus. Plus de temps avec Dieu, plus de temps avec les autres, plus de partage, plus d’amitié et si jeûne il y a, il est ordonné à ce sens-là. Ce qui donne signification au Carême c’est Pâques, son terme. Nous avons quarante jours pour retrouver plus d’intimité avec Dieu et plus d’amour envers les autres.

L’imposition des Cendres en temps de pandémie

La Congrégation pour le Culte divin et la discipline des Sacrements a fait paraître mardi 12 janvier une note sur le déroulé particulier du mercredi des Cendres, dans les circonstances sanitaires exceptionnelles du moment. Le cardinal Robert Sarah, préfet, préconise une imposition des cendres masquée, et sans paroles, lors de cette célébration qui ouvre le Carême.

Ayant dit la prière de bénédiction des cendres et après les avoir aspergées d’eau bénite sans rien dire, le prêtre, s’adressant aux présents, dit une fois pour toutes la formule telle qu’elle se trouve dans le Missel Romain: « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile » ou « Souviens-toi que tu es poussière, et que tu retourneras en poussière ».
Ensuite le prêtre se lave les mains et met le masque pour se protéger le nez et la bouche, puis il impose les cendres à ceux qui s’approchent de lui ou, si cela est jugé opportun, il s’approche de ceux qui se tiennent debout à leur place. Le prêtre prend les cendres et les laisse tomber sur la tête de chacun, sans rien dire.

De la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, le 12 janvier 2021.
Robert Card. Sarah, Préfet X Arthur Roche, Archevêque Secrétaire

 


Conseils de lecture


Horaires des messes pour le mercredi des Cendres

Dans l’agglomération

Cathédrale : 9h30 et 12h15

Nogent-sur-Seine : 12h30 et 16h30

Faux-Villacerf : 10h30

Bar-sur-Seine : 16h00