Encore la Syrie. Que dire qui n’ait pas encore été dit ? Et pourtant l’escalade de l’horreur continue. L’impuissance de l’ONU, le cynisme de ceux pour qui la situation tragique des populations syriennes n’est guère qu’une variable d’ajustement de leur projet géopolitique, nous laissent désarmés.

Il reste pourtant des valeurs que Pax Christi ne cessera jamais de marteler avec l’espoir que ceux qui les partagent sauront un jour toucher le cœur d’un grand nombre. C’est d’abord l’urgence de donner de la respiration et de la vie à une population qu’on étouffe délibérément. Ceci veut dire poursuivre envers et contre tout une négociation de couloirs humanitaires au bénéfice de sa survie. Et c’est ensuite que les grandes puissances se mettent d’abord sur la définition d’un inacceptable, dont la frontière est tout simplement l’homme, sa vie et sa dignité.

Puissent tous les hommes de bonne volonté avec tous les moyens humains et spirituels à leur disposition continuer à dire non avec force et détermination au mal qui est en oeuvre en Syrie.

 

Catherine BILLET, Déléguée Générale, Pax Christi France
+ Monseigneur Marc STENGER, évêque de Troyes, Président de Pax Christi France