Merci

« Goûtez et voyez : le Seigneur est bon ! Heureux qui trouve en lui son refuge ! Saints du Seigneur, adorez-le : rien ne manque à ceux qui le craignent » (Ps 33, 9-10). C’est avec le cœur plein de reconnaissance que je me tourne vers le Seigneur dans la mémoire de ce que nous avons vécu le dimanche 23 janvier dernier. Reconnaissance pour tous ceux qui ont préparé la célébration et l’événement, souvent dans la discrétion, longtemps à l’avance, y consacrant parfois de nombreuses heures. Reconnaissance pour la mise en œuvre de la journée et particulièrement de la célébration à la cathédrale avec sa rediffusion en l’église Saint-Urbain et sur le net : de très nombreuses personnes ont permis la beauté de la liturgie, la simplicité et la fraternité de l’accueil, la joie d’être réunis, la force d’une magnifique liturgie à l’instar de la liturgie dont le récit du livre de Néhémie a été lue dans la cathédrale ce jour-là.

L’image que donne l’apôtre Paul pour parler de l’Église, un corps avec ses multiples membres, a pris tout son sens : pour que notre Église diocésaine puisse se tourner vers le Seigneur et entrer dans sa liturgie, il a fallu que chaque membre joue son rôle, accomplisse sa mission.

Le soin apporté par l’un a permis à de nombreux autres membres de remplir leur propre mission ; certains membres étaient visibles, d’autres invisibles, mais tous ont contribué à la bonne œuvre de l’ensemble.

N’est-ce pas cela l’Église ? Un corps vivifié par l’Esprit où chacun a de l’importance et est nécessaire pour le bien du corps tout entier ! Notre Église diocésaine, Église locale en communion avec toutes les Églises particulières et avec le successeur de Pierre, a laissé apparaître un pan de sa vie profonde, de sa foi, de sa charité, de son espérance.

L’Église a pu témoigner de son amour pour le Christ dans l’accueil d’un nouveau pasteur. Le Christ lui-même, unique Pasteur, conduit son Église dans l’Aube qu’Il aime et qu’Il comble de ses bienfaits.

Plein de reconnaissance pour le Seigneur, je veux adresser un immense MERCI à tous, à chacun ! Que le Seigneur vous comble de sa bienveillance !

+ Alexandre Joly
évêque de Troyes