Mot d’accueil de la Pasteur Joëlle Wetzstein :

Mesdames et Messieurs les autorités administratives, militaires, culturelles, sociales et associatives, ou représentant ces autorités.

Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames et Messieurs,

Frères et sœurs Juifs,

Frères et sœurs chrétiens d’Orient,

Frères et sœurs orthodoxes,

Frères et sœurs catholiques,

Frères et sœurs musulmans,

Frères et sœurs protestants et évangéliques,

Les responsables des communautés juives, chrétiennes, musulmans de Troyes et de l’Aube vous souhaitent la bienvenue. Et, ensemble, nous vous disons tout le plaisir que nous ressentons d’être là, aujourd’hui, pour la seconde année consécutive, pour mettre en pratique une tradition, celle de la présentation des vœux.

Après la lecture d’un texte de vœux de la part des responsables des trois religions monothéistes, vous entendrez quatre témoignages de personnes impliquées dans la promotion du dialogue interreligieux, au niveau culturel, éducatif, et amical. Nous voulons ainsi démontrer que le dialogue interreligieux ne se situe pas qu’au niveau institutionnel, mais qu’il peut se vivre sous diverses formes et pratiques, et qu’il concerne tout le monde. Un grand merci à ces témoins d’avoir accepté notre invitation.

Nous remercions la mairie de Troyes qui nous a accordé cette salle. Et les deux chorales interconfessionnelles, étudiante et centre africaine, qui ont accepté de participer à cette soirée que nous souhaitons à la fois fraternelle et conviviale.

 

Vœux interreligieux lus par Mgr Stenger, Joseph Kaddouch et un imam

 

C’est avec joie qu’ensemble, juifs, chrétiens, musulmans, nous vous souhaitons, à toutes et à tous, nos meilleurs vœux de bonne santé, de bonheur personnel et familial, et de succès dans vos entreprises. Ces vœux vont aussi aux personnes qui vous sont chères et à l’ensemble des citoyens aubois.

Nos pensées vont également vers les personnes les plus démunies, les personnes seules, et les malades, ainsi que vers toutes celles et tous ceux qui profitent des moments de bonheur donnés par Dieu.

Nous saluons tous les amis juifs, chrétiens et musulmans qui ont répondu à l’invitation de notre groupe interreligieux. Et à travers eux et leurs communautés, ce sont les efforts et leur travail pour promouvoir le vivre ensemble dans notre département que nous voulons saluer.

Les communautés religieuses poursuivront leurs efforts pour la promotion de la paix et du vivre ensemble avec toutes les institutions locales, religieuses ou non religieuses.

Notre présence ici démontre une volonté ferme d’être des acteurs du vivre ensemble et des bâtisseurs de paix.

L’année qui vient de s’écouler a apporté avec elle incertitudes, conflits et menaces pour la paix. Nous formulons le vœu que 2019 soit le début d’un temps de partages, de dialogues raisonnables, qui apaisent les tensions, et fassent évoluer convenablement les situations des personnes les plus précaires. Que l’on écoute et prenne en considération les sans-voix, les sans-grades.

Face au climat de pessimisme qui règne, notre foi en Dieu nous donne l’espoir nécessaire pour continuer à œuvrer sur le chemin du Bien et de la Paix.

Nous voulons profiter de cette soirée pour avoir aussi une pensée pour les personnes victimes de l’obscurantisme.

En 2018, nous pouvons être heureux d’avoir vécu des temps forts de rencontres interreligieuses, notamment lors du centième anniversaire de l’Armistice le 11 novembre dernier, et au moment e notre première cérémonie des vœux le 10 janvier, qui avait réuni environ 200 personnes.

En 2019, nous voulons continuer sur ce chemin de rencontres et de débats. Il y a là un défi pour nous tous, hommes et femmes de religion, athées et agnostiques.

Nous sommes prêts à relever ce défi dans l’intérêt de nos communautés, du dialogue et du respect mutuel.

Recevez nos vœux fraternels pour 2019. Que cette nouvelle année renforce notre foi. Que nos différences deviennent des lieux de dialogues, qui construisent des ponts plutôt que des murs. Que la paix soit avec vous.